RECHERCHE

Premiers Cris est un collaboratoire de recherche du Learning Planet Institute dont la mission principale est d'oeuvrer à réduire les inégalités de développement dès la petite enfance. Premiers Cris travaille pour cela à l’amélioration de l’accueil des jeunes enfants
à travers la réalisation de projets de
recherche-action collaborative.
Premiers Cris propose de repenser les pratiques de recherche en alliant Science, Design et Pratiques de terrain.

Découvrir notre Comité de Suivi de Recherche

NOTRE

MÉTHODOLOGIE

Premiers Cris a développé sa propre méthodologie de recherche. À la fois collaborative et écologique, cette méthodologie s’appuie sur des modes de pensées complémentaires (de recherche scientifique et de recherche en design) afin d’oeuvrer à l’évolution des pratiques. En 8 étapes, la méthodologie de recherche Premiers Cris se veut à la fois horizontale, créative et rigoureuse. 

ScienceDesign-05.png

Photo © Matthieu Barani

image6-patate.png

PROJETS

DE RECHERCHE

Les projets de recherche-action collaborative sont menés conjointement par une équipe de co-chercheur.es au sein des lieux d’accueil du jeune enfant.

ÉVALUATION

Chez Premiers Cris nous souhaitons évaluer l’impact de nos actions sur le bien-être au travail des professionnelles de la petite enfance participant à nos projets de recherche-action collaborative

professionnels.png

RAPPORT :
L’horizontalité des savoirs
et la reconnaissance des pratiques
dans les projets de recherche-action collaborative de Premiers Cris

Dans l’optique de lutter contre les inégalités de développement dès la petite enfance, Premiers Cris renouvelle les manières de faire de la recherche. À travers une démarche de recherche-action collaborative, il s’agit de produire de nouveaux savoirs et d’engager de nouvelles pratiques, mieux adaptés aux problématiques de terrain. De ce fait, le collectif de recherche n’est plus simplement composé de scientifiques mais il implique également des designers et des professionnelles de petite enfance. Au sein d’un collectif mixte, ici composé d’une diversité de métiers aux apports singuliers et aux statuts inégaux, comment produire une meilleure science tout en renforçant l’inclusivité de la démarche de   recherche ? Ainsi, le présent rapport évoque un certain nombre de pistes réflexives favorisant la reconnaissance des pratiques et l’horizontalité des savoirs entre parties prenantes.

couv-rapport-theo.png

RAPPORT :
De la recherche aux politiques publiques dans la petite enfance

Dès les années 1970, le secteur de l’éducation à la petite enfance bénéficie d’un intérêt grandissant. Depuis les premiers programmes interventionnels tels que Perry Preschool ou Carolina Abecedarian aux États-Unis, jusqu’à la récente Commission des 1000 jours en France (2019), il a été montré à de nombreuses reprises l’importance de l’investissement en matière de politiques publiques pour cette période de la vie. Ces programmes, ayant historiquement pris la forme d’essais randomisés contrôlés, sont aujourd’hui remis en question par la communauté scientifique en économie et en sciences du développement, pour leur faible capacité d’implémentation à large échelle. De nouvelles manières de faire recherche ont alors vu le jour comme l’illustrent en France, les travaux de Marie-Paule Thollon Behar et Sylvie Rayna, qui ont (re)mis les professionnel·les de petite enfance au cœur, à travers la réalisation de projets de recherche-action. Dans ce rapport, nous faisons la synthèse de ces programmes d’intervention, depuis les années 1970 à nos jours, en mettant en avant leurs conclusions ainsi que les points forts et les faiblesses.

couv-rapport-maria.jpg